Dent Tooth

DENTIFRICE BON OU MAUVAIS POUR NOTRE SANTÉ HORMONALE ?

Des dents propres et en santé, gencives roses et haleine fraîche c’est ce que tout le monde souhaite. On suggère un brossage entre 1 à 3 fois par jour. Mais comment faire le bon choix de dentifrice avec tous les choix que l’on nous offre entre les publicités et les étalages en pharmacie ?

 

Un élément à considérer lorsque vient le temps de choisir le dentifrice qui servira pour toute la famille est bel et bien quels sont les ingrédients choisis pour la fabrication de celui-ci.

 

Plusieurs ingrédients trouvés dans les produits d’hygiène corporels sont catégorisés comme PERTURBATEUR ENDOCRINIEN. Malheureusement, même lorsque vient le temps de la santé buccodentaire on y fait face. Et oui, il y a bel et bien des perturbateurs endocriniens dans votre salle de bain. Le dentifrice ne fait pas exception.

 

Quels sont ces perturbateurs endocriniens dans les dentifrices conventionnels ?

 

Le premier, le FLUOR. Il y a bien des controverses à se sujet. Tout d’abord, le fluor est un minéral retrouvé dans la terre, l’eau et divers aliments. Celui-ci ce retrouve dans l’eau, l’air et même la nourriture. Le fluor n’a pas de couleur, odeur et pas de goût. Il est donc impossible de reconnaître sa présence. Par compte, dans les dentifrices, il y a ajout de fluor pour prévenir ou traiter la carie. Selon l’agence américaine des substances toxiques, il existe 275 substances qui constituent une menace pour la santé ; les composés de fluor sont parmi les 20 principales. Puisqu’il est en faible quantité, c’est l’accumulation de celui-ci qui vient avec le temps à être un perturbateur endocrinien. Remarquez que sur les dentifrices, il y a une mention pour les enfants de ne pas consommer en bas de 6 ans. Pour les enfants de 6 ans et plus et il est préférable d’avoir une petite quantité et d’être surveillé par un parent pour éviter qu’il avale le dentifrice. À se souvenir, est-ce essentiel d’en consommer ?

 

Deuxièmement, le triclosan ou le dioxyde de titan retrouvé dans les dentifrices seraient pointés du doigt. Le triclosan utilisé comme conservateur et antibactérien serait un élément toxique pour le corps et un très grand perturbateur endocrinien, entre autres, pour la glande thyroïde. De plus, celui-ci serait potentiellement cancérigène. Encore une fois, le problème est l’accumulation de celui-ci. Il est retrouvé dans bons nombres de produits corporels. Doit-on favoriser la consommation de celui-ci dans notre dentifrice ?

 

Troisièmement, il y a le fameux parabène utilisé comme conservateur. Le parabène est susceptible d’être un perturbateur endocrinien, allergène et cancérigène. De plus, dans le monde scientifique, il y a de plus en plus d’associations entre le parabène et les problèmes de reproduction en lien avec le système hormonal. Il est intéressant de l’éliminer de notre quotidien.

 

Bien attendu, il est agréable d’avoir une haleine fraiche après brossage, mais ne pas oublier que c’est le brossage en soi qui préserve les dents et non le dentifrice.

 

Sans aucun doute, il existe des alternatives saines pour vous. Il y a les dentifrices naturels et biologiques. Les dentifrices naturels et biologiques utilisent des plantes thérapeutiques, des minéraux et végétaux qui contiennent les aspects recherchés d’un dentifrice : antibactérien, antiviral, antifongique, nettoyant. Bien attendu, les ingrédients choisis par les compagnies respectent le pH de la bouche, permettent d’éliminer les plaques dentaires sans abîmer l’émail des dents, permettent le nettoyage en profondeur et la fraicheur voulu par les consommateurs.

 

Pour conclure, les dentifrices naturels et biologiques sont plus coûteux, mais sans risque pour votre santé. Voyons le comme un investissement !

 

Pensez à votre santé !

 

Sara Boisclair, ND

 

 

 

0 replies

Leave a Reply

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *